Une série de marque-pages … fonds aux encres Distress Oxide sur cardstock noir (par Cocofolies)

Bonjour !

Cela faisait un petit moment que je ne vous avais rien montré, réalisé avec les produits de la boutique. aujourd’hui je reviens avec plaisir avec tout un lot de marque-pages, réalisé selon la même technique réellement très simple à suivre, je me suis bien amusée !! J’ai d’abord réalisé tous mes fonds aux encres Distress oxide (en spray) + pochoirs, après avoir coupé en bandes des feuilles de cardstock noir lisse.

Je les ai ensuite décorés un par un à l’aide de tampons que vous trouverez en boutique. Je redonne la liste complète du matériel utilisé en fin de post.

L’ensemble de mes marque-pages … Ils sont mignons, vous ne trouvez pas ? 😉

Je les ai réalisés à partir d’une partie des fonds ci-dessus. J’ai conservé les autres pour une autre fois ! Pour la technique, c’est très simple, je me suis simplement amusée à vaporiser différentes encres Distress Oxide (dans les couleurs que vous voyez sur ma photo), dans des tons de bleu-vert et rose-jaune (Le jaune était en boitier, je ne l’ai pas en bouteille… vous pouvez appliquer une encre en tapis à la brosse à encres ou à pochoirs en remplacement d’un vaporisateur).

Sur certains marque-pages, j’avais pris le soin de masquer le haut et le bas avec des Post-It, que j’ai retiré ensuite après application pour obtenir des bandes bien nettes.

J’ai ensuite préparé mes crayons Neocolor II pour la colorisation, quelques encres Versafine Clair, des poudres à embosser et ma Versamark pour les textes, un feutre Posca blanc pour les détails, puis j’ai sélectionné mes étampes, parmi les tampons de ma boutique préférée, Kerglaz ! 🙂 Je les ai tamponnées à la Versafine noire sur du papier blanc aquarelle Florence puis détourées une à une (en regardant la télé… c’est très délassant je trouve ! :D).

Je vous montre une étape intermédiaire de ma colorisation, que je réalise souvent de manière progressive, à l’aide d’un pinceau à réserve.

Mon texte central placé au bas de mon marque-page au chat rigolo, « la mer… » est un tampon Chou Flowers que j’ai embossé à chaud en blanc d’abord, puis en brillant légèrement bleuté, à l’aide de la poudre Distress Glaze Speckled Egg.

Mes deux grands chats sont un tampon de Carabelle Studio que j’aime beaucoup: Cling Kate Crane ‘Cooky Ctas’ . Les poissons embossés en blanc sur le fond proviennent de la planche de tampons Clear Couleur Océan: ‘Citrons et Sardines’ (Chou Flowers), et du petit tampon AAL&Create #315 ‘Go Fish’.

Sur ces deux marque-pages et les suivants, j’ai adoré mettre en scène, en les mixant, d’adorables petits tampons Clear de marque AAl&Create dessinés par différents designers !! Ils sont très facilement associables pour créer des scènes pleines de magie, ou simplement vraiment mignonnes !… Ici les trois maisons #263, #193 et #192. Les tulipes viennent de #356.

Et là sur ces deux derniers marque-page, les tampons #355 ‘Eat Play, Love’, #358 (pour les pattes de chiens, tamponnées à la Versafine Glamour !) et #356 ‘Flower Market’.

Matériel de la boutique Kerglaz

Voilà, j’espère que ça vous plaît… A bientôt pour d’autres réalisations ou techniques de mixed media !

~ Cocofolies

Une page d’art journal, des estampes, des cartes et marque-pages… par Cocofolies

Bonjour,

Comme promis, je reviens vous montrer une série de créations, toutes réalisées à partir de mes fonds mis en couleur avec des pochoirs et des Panpastels, obtenus selon un tuto que je vous ai proposé ICI.

Pour rappel, je suis partie de ces fonds.

Voici le résultat, en utilisant seulement quelques-uns de ces fonds. J’en ai mis plusieurs de côté, pour d’autres projets !

Pour commencer, une page d’art journal assez personnelle que j’ai choisi d’encadrer sur un carton mousse léger. J’ai opté, pour décorer mon fond, pour des tampons qui me touchent et que je trouve toujours aussi beaux et intemporels: Take Flight (AAL & Create) et Circles Galore (Carabelle). Vous pourrez retrouver sur le blog d’autres exemples avec ces mêmes tampons…

Sur cette page incluant différents collages, j’ai aussi joué avec une matrice de la boutique, qui n’est plus en stock actuellement malheureusement, mais que vous pourrez sans doute recommander si vous le souhaitez ! C’est le die de losanges ‘Diamond Pattern’ (Media Kampen). Sur des chutes de papier peint en bleu, j’ai placé mon die et découpé à la big shot des bandes de losanges, que j’ai assemblées aux angles pour entourer mon fond.
Les différents ronds et le papillon sont détourés dans d’autres chutes de papier tamponnées à l’encre Versafine Clair bleu, avec un très beau tampon Carabelle Studio que j’aime beaucoup aussi, Circles Galore. J’ai embossé les petites ailes de cette jeune personne accroupie à la poudre Wow! ‘Mermaid Tails’.

A présent, voici deux estampes encadrées de passe-partout.

Sur cette première grande carte, j’ai réalisé un collage à base de tampons issus de différentes marques, mais qui s’assemblent parfaitement je trouve !!

J’adore ce petit tampon biche Dear de AAl&Create… et le petit éléphant de Art By Marlène (Stamp 16), adorable aussi !!! La biche est tamponnée directement sur mon fond, alors que l’éléphanteau a été tamponné, embossé à la poudre transparente, puis détouré dans une chute de fond à la gel plate et Panpastels, avant d’être mis en relief avec de la mousse dimensionnelle… J’ai ajouté encore sur mon fond d’autres tampons d’AAl&Create (liste détaillée en fin de post), et j’ai colorisé le tout à l’aquarelle, et aux feutres Posca. J’ai placé encore des restes de mes chutes de ronds réalisées pour le projet précédent, et voilà !

J’ai réalisé un jeu similaire pour ce second exemple, sur lequel j’ai adoré placé le tampon Rabbit #224 (AAL & Create). Mes découpes de marguerite et bordure petit coeur sont de Pennyblack, toutes achetées dans la boutique Kerglaz…

Pour compléter, je me suis encore amusée à réaliser toute une série de marque-pages ! 😀

J’ai utilisé un adorable die ourson Bear Bookmark de Impression Obsession, que j’ai découpé aussi dans un papier kraft épais pour en faire un support rigide.

Je vous donne une astuce, pour ne pas découper les oreilles et le museau sur le papier uni utilisé en support… Il faut simplement coller des petits morceaux de scotch double-face 3D ou mousse dimensionnelle, sans retirer la pellicule autocollante 🙂

J’adore ces oursons, après quelques petites retouches aux Poscas !!!!

Je vous montre pour finir une dernière carte, offerte à mon chéri pour la St Valentin. Sur celle-ci, j’ai exploité un des fonds aux cœurs noirs, en en découpant un, que j’ai placé tout simplement ensuite en relief sur un autre fond qui m’a servi de base.

Voilà, j’espère que vous aimerez ce que je vous montre, et cette deuxième partie faisant suite à mon précédent TUTO, moi en tout cas je me suis régalée !!

Matériel de la boutique :

Pour les fonds
Panpastels et fixatif
Gel printing plate et brayer
Acrylique blanchenoire (ou Gesso)
Pochoirs variés
Papier blanc lisse Florence

Estampes
Dear #222 (AAL & Create)
Rabbit #224 (AAL & Create)
Flower Kido #218 (AAl & Create)
Cling Stamp – Art by Marlene – 16
(ce tampon n’est plus en stock actuellement, mais vous pouvez le remplacer par le 17)
Cling stamps Circles Galore (Carabelle Studio)
Dies bamboo foliage, bashful, et love always (Penny Black)

Page d’Art journal
Clear Stamps Take Flight #367 (AAL & Create)
Die Diamond Pattern (Yvonne Creations, Media Kampen)
Cling stamps Circles Galore (Carabelle Studio)

Marques-pages Ourson
Die Bear Bookmark (Impression Obsession)

Poudres à embosser Wow! ‘Mermaid Tails’, ‘Salsa’

Bonne journée et à bientôt !

~ Cocofolies

Tutoriel Gelplate … et Panpastels, par Cocofolies

Bonjour,

J’espère que vous allez bien, je n’ai pas eu encore l’occasion de vous souhaiter une belle année… Tous mes vœux tardifs malgré la situation actuelle bien peu joyeuse.
Je vous souhaite de profiter de cette période pour créer et vous faire plaisir en Scrap ou Mixed Media, de manière boulimique même pourquoi pas, le temps s’y prête !

C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose un tutoriel, qui devrait vous détendre et bien occuper si vous avez le matériel suffisant pour le suivre. Ou si vous décidez d’investir dans ce qui vous manque, c’est le bon moment, certains articles, notamment de beaux pochoirs comme ceux que j’ai utilisés ici, sont d’ailleurs en solde en ce moment en boutique. Ce tuto devrait vous permettre de réaliser de superbes fonds imprimés rapidement et facilement !!

ça faisait longtemps que j’avais envie de vous proposer un pas à pas sur ces produits très qualitatifs et aux multiples possibilités que sont les PANPASTELS, par chance distribués en boutique par Hélène ICI. Ce sont de merveilleux pastels tendres et crémeux, riches en pigments de couleurs magnifiques, très faciles à exploiter au fond, mais mal connus ou maîtrisés.

Pour commencer, voici le matériel que je vous propose de préparer avant de démarrer. En complément de quelques couleurs de Panpastel (trois peuvent suffire pour commencer !) et d’une petite éponge ou brosse pour prélever et appliquer vos pastels, il vous faut une Gel printing plate, et au moins une peinture acrylique blanche et/ou noire. J’ai utilisé une gel plate rectangulaire standard pour ma part, mais n’importe laquelle sera parfaite pour cette technique ! N’hésitez pas à parcourir le rayon des Gelli plates, vous trouverez forcément votre bonheur si vous n’êtes pas encore équipé(e)… Il vous faut aussi un brayer, un lot de feuilles de papiers (mixed-media et aquarelle de préférence, à défaut du papier dessin blanc et/ou de couleur, ou encore pour démarrer du papier d’imprimante 80 g…), quelques pochoirs (au moins 2 de préférence), un peu d’acrylique blanche et noire (ou de Gesso), et surtout vos Panpastels donc, que certaines d’entre vous ont sans doute depuis longtemps et qui dorment dans leurs placards ! 😉

Poser un premier pochoir sur votre plaque, ici Diamont Life. Prélever un peu de couleur d’un premier godet, puis la déposer sur le pochoir en frottant légèrement. Pour commencer, j’ai voulu tester mes brosses à poils doux Nelly pour l’application du pastel sur mon pochoir. Cela marche très bien… mais il faut y aller tout doucement pour ne pas « casser » le pastel assez fragile dans son godet, et ne pas retirer trop de couleur d’un coup ! C’est d’autant plus inutile que ces pastels sont réellement très pigmentés. Donc si vous avez des éponges spécifiques à l’utilisation de ces pastels tendres, c’est l’idéal… Vous les trouverez sous différentes formes, au rayon des Panpastels ICI.

Poursuivre avec une ou plusieurs autres couleurs, aux différents endroits du pochoir. Retirer celui ci, puis poser un second pochoir – ici un grand pochoir de Studio Light (Art by Marlene) qui n’est plus en stock, similaire à celui-ci par exemple, très beau aussi ! – et appliquer une ou deux autres couleurs de Panpastels, de préférence différentes des premières, pour le contraste. Retirer le second pochoir. Vous devriez obtenir ce résultat sur votre gel plate :

Déposer directement sur la gel plate 2 ou 3 gouttes d’acrylique blanche, bien étaler/lisser ensuite à l’aide de votre rouleau brayer. Attention à ne pas mettre trop de peinture, c’est la clé de la réussite de cette technique !

Puis prendre une feuille de papier blanc lisse, le Florence par exemple, qui se prête aussi bien à l’aquarelle qu’au mixed-media, je l’aime beaucoup !.. Bien presser du plat de la main, puis retirer la feuille. Voici le résultat, on observe que les couleurs sont très belles et bien préservées malgré la couche de peinture fine déposée par dessus !

Autre avantage des Panpastels très riches en couleur et pigmentés, c’est que si vous recommencez l’application d’une couche fine de peinture blanche, vous pouvez obtenir jusu’à 3 (voire 4 !!) fonds SANS remettre de pastel sur votre gel plate !

Voici mes 3 fonds successifs, obtenus très rapidement, tous beaux et qui peuvent être laissés tels quels, ou encore transformés, à votre convenance.

Recommencer avec si possible d’autres pochoirs et d’autres couleurs, pour varier les effets et les expérimentations…

J’ai ensuite superposé dans la partie basse ce très beau mask floral #89 Dahlias, en utilisant volontairement des couleurs très vives. Cette fois, j’ai prélevé la couleur avec une éponge soft spécifique aux Panpastels. J’ai posé d’abord le rouge, puis le violet au centre.

Retirer le mask, déposer une ou 2 gouttes de peinture blanche, étaler soigneusement puis tirer votre impression.

Pour changer, j’ai voulu tester aussi le papier Yupo, qui est particulièrement adapté aux encres à alcool, mais peut également être exploité différemment, de manière beaucoup plus douce.

Le résultat ici s’est avéré peu probant.. mais néanmoins, j’ai obtenu une légère impression, intéressante, satinée comme si j’avais utilisé de la peinture ou des encres argentées et irisées. Ce fond pourra être superposé et travaillé autrement en complément. C’est un peu ce que j’ai fait sur la première de mes cartes de CE POST-CI d’ailleurs, si vous en voulez un exemple !!

J’ai continué mes essais, et voici le résultat obtenu sur du papier gris multi-techniques (le ‘Paint-On’ de Clairefontaine).

J’ai recommencé en jouant avec d’autres pochoirs, de diverses marques (AAl and Create, Giogiocraft…), et en les superposant sur ma gel plate avant impression. Les pastels ne sèchent pas sur la plaque de gel, tant que vous ne les recouvrez pas d’acrylique, les motifs restent bien en place !

Voilà quelques résultats, issus de la première impression ou de la seconde.
Il faut savoir qu’entre deux séries d’impressions, vous pouvez nettoyer votre plaque de gel, mais ce n’est pas une obligation. Pour ma part, j’apprécie les effets un peu Grunge, avec différentes nuances de couleurs qui réapparaissent comme par surprise, si on ne nettoie pas sa plaque.

J’ai testé le papier noir, j’aime beaucoup le rendu aussi !! Je referai sans doute d’autres tentatives avec ce style de papier coloré. Si vous avez chez vous des cardstocks de couleur, vous pouvez tout à fait les exploiter de cette manière aussi !! 🙂

A noter enfin que grâce à la couche superficielle de peinture acrylique, il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser un fixatif pour Pastels. Mais si vous forcez un peu la dose sur les pastels comme je l’ai fait sur ce papier noir, et qu’il reste en surface de la poudre, mieux vaut alors le fixer par précaution à l’aide d’un fixatif adapté. Car qui dit Panpastels… dit pastels, et les pastels tendres ont la particularité de nécessiter un médium de fixation spécifique pour durer dans le temps. Il vous faudra donc aussi le fixatif si vous voulez exploiter vos Panpastels au mieux, et durablement.

Voici d’autres essais, et les résultats que j’ai obtenus.

J’ai cherché ensuite à enrichir mes fonds, et comme la St Valentin n’est pas loin… j’ai choisi tout naturellement des cœurs ! 😀

Et des fleurs encore, en jouant les superpositions…

J’ai joué enfin avec un peu d’acrylique noire, appliquée sur quelques zones d’un ou deux pochoirs placés sur ma gel plate, et retirés rapidement avant de prélever les impressions en noir comme sur la photo ci-dessous.

Voici l’ensemble de mes fonds en fin de séance (compter environ une heure de jeu… ;-).

Pour finir, je vous montre l’ensemble des pochoirs choisis pour cette expérimentation. Vous pouvez bien entendu opter pour les vôtres, ou en choisir qui vous plaisent davantage !

Voilà, j’espère que ce projet vous aura donné envie de rejouer avec vos Panpastels, pour celles qui en ont un peu… Et celles qui n’en ont pas encore, vous les trouverez à l’unité dans la boutique ainsi que tout le matériel nécessaire.

Matériel de la boutique :

Panpastels et fixatif
Gel printing plate et brayer
Acrylique blanche, noire (ou Gesso)
Pochoirs Rota Vitéa, #89 Dahlias, #70 Diamont Life (AAL & Create),
pochoir petits coeurs similaire à Hearts with Arrows (en solde !),
Art By Marlene,
Brosse(s) Nelly et/ou éponge(s) pour Panpastels
Papier blanc lisse Florence

Je ne manquerai pas de vous montrer lors d’un prochain post ce que j’ai réalisé avec certains de ces fonds !!!

Et si ce tutoriel un peu long c’est vrai – mais c’est pour la bonne cause ^^ – vous a plu, j’espère que vous vous amuserez à le suivre pour certaines. Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager avec nous ici ou sur les réseaux, en taguant la boutique #kerglaz et #cocofolies !

Bonne journée et à très bientôt,

~ Cocofolies

Trois cartes féeriques… pour Noël ou une autre occasion !

Bonjour tout le monde,

A mon tour de vous offrir pour l’inspiration de vos cartes de Noël, trois réalisations que j’ai eu beaucoup plaisir à faire, en variant les techniques mais centrées sur les mêmes petits tampons naïfs que ceux que j’avais mis en scène sur sur l’une de mes deux estampes précédentes. Si jamais vous souhaitez les voir (ou revoir !), c’est ICI pour d’autres exemples encore avec cette adorable planche de tampons Clear Home Grown qui se prête à toutes les fantaisies !!

Voici la première de mes trois cartes du jour :

Sur celle-ci, j’ai exploité le petit sapin, il est unique sur la planche mais il est très facile de le reproduire en masquant vos impressions successives, si vous voulez réaliser comme moi un joli trio ou une petite forêt de sapins.
Cela ne se voit pas sur ma photo, mais mon fond est réalisé sur papier Yupo, en utilisant aussi un pochoir et des encres à alcool. L’effet très doux est obtenu simplement en passant ensuite un pinceau doux sur l’ensemble, avec une couche de Gesso légèrement diluée. C’était l’effet voulu, j’ai choisi volontairement ce contraste par rapport aux couleurs habituelles des encres alcool, très vives et brillantes, mais peu adaptées à la douceur de l’hiver et d’un paysage enneigé 🙂
Cela m’a permis de faire ensuite ressortir dans des couleurs plus soutenues, les sapins, le petit oiseau et son coeur, et cette arbre fantaisiste que je me suis amusée à créer sur la gauche. J’aime beaucoup le résultat !

Sur mon fond, j’ai ajouté à l’aide d’un couteau à peindre appliqué sur des pochoirs, des flocons texturés et pailletés sur l’ensemble de ma carte, ainsi que des petits ronds (sur les sapins uniquement en doré). J’ai utilisé pour cela des peintures 3D pailletées, les IZINK DIAMOND vert et Dorée. Elles sont géniales ces peintures, on peut les exploiter de multiples façons et leur texture crémeuse est un régal… Elles ne s’étalent pas « en passant sous » le pochoir, ce qui est l’inconvénient majeur de certaines peintures ou pâtes de texture trop fluides (souvent peu qualitatives…). De plus une fois posées elles sèchent assez vite, ce qui est bien agréable pour les plus pressées d’entre nous (dont je fais partie Lol!).
En résumé, je leur trouve beaucoup de qualités, en plus des couleurs qui sont très belles.
Je les recommande vraiment !!

Pour finir de décorer ma carte, j’ai ajouté un petit coeur en rond embossé à chaud, un reste d’un ancien projet fait avec une superbe planche de tampons cercles de CARABELLE STUDIO dessinée par Birgit Koopsen, comme cette planche.

Voici mon deuxième exemple, toujours avec la même adorable planche de tampons PolkaDoodles que vous trouverez ICI dans la boutique.

J’ai joué cette fois avec la maison champignon, mon tampon favori sur cette petite planche !!!
J’ai ajouté deux petits gnomes .. un tampon de Marianne Design qui n’est plus en stock malheureusement pour l’instant. Mais ce petit couple peut être facilement remplacé par d’autres petits gnomes comme ceux-là, ou encore ces gnomes que j’ai aussi et que j’adore également ! J’ai longuement hésité pour cette carte, entre tous ces gnomes, tous plus rigolos les uns que les autres haha. Vous les reverrez probablement en action un jour, avec d’autres maisons féériques et champignons car c’est mon péché mignon !!!! 😉

A présent, voici ma troisième carte.

Toujours avec les mêmes tampons, mais dans un style complètement différent !
Pas vraiment spécifique à Noël d’ailleurs… 😀 J’ai eu envie de changer un peu, et montrer toutes les possibilités de scenettes et d’univers à partir d’un même jeu de tampons.

Sur cette dernière carte, j’ai adoré travailler avec mes encres à alcool, frottées ou même directement versées (en effectuant de légères traînées) sur un rectangle de papier Yupo. Ce papier qui permet d’obtenir les meilleurs résultats avec les encres alcool est assez coûteux, mais si vous voulez simplement essayer avant d’acheter un lot entier, vous le trouverez en boutique à la feuille ! Essayez, vous verrez c’est génial !!

Pour changer, sur cette carte je n’ai utilisé que la fleur et son petit coeur en répétition pour dessiner un parterre fleuri, et j’ai simplement ajouté ensuite mon petit zozio…

Le reste n’a été qu’un jeu de patience, j’ai dessiné / colorisé l’intérieur et le tour de mes fleurs avec des feutres POSCA et des crayons Néocolor II. Un véritable jeu d’enfants, j’ai pris énormément de plaisir à réaliser tous ces doodlings dans le calme et la détente.

Et voilà, j’espère que ce post et ces différents modèles de cartes, des variations autour des mêmes tampons, vous auront plu ! 😀

Matériel utilisé :

Tampons Clear ‘Home Grown’ (Polka doodles)

Tampons en caoutchouc ‘Lovely Circles’ (Carabelle)

Peintures pailletées 3D IZINK DIAMOND

Encre alcool Alloy – Gilded, et sets de couleurs

Papier Yupo (en lot, ou à la feuille)

Gesso blanc

Merci de votre visite, de vos commentaires qui font toujours plaisir … Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année malgré les restrictions, prenez bien soin de vous.

à très bientôt !

~ Cocofolies

Un trio de cartes de Noël pailletées

Bonjour,

Je vous retrouve avec plaisir avec trois grandes cartes de Noël coloriées et texturées, faites avec mes produits Kerglaz pour l’essentiel. Notamment de très belles peintures pailletées IZINK, que j’ai découvert grâce à Hélène, et que j’ai appliqué avec bonheur !! Comme il est temps de commencer nos cartes festives, si vous êtes en recherche d’inspiration, et de quelque chose qui change de l’aquarelle ultra tendance, cet article peut vous aider à démarrer, ou varier vos modèles.

Mes trois cartes sont réalisées selon la même technique pour le fond.

J’ai eu la joie en effet de tester pour réaliser ces cartes, les nouvelles peintures pailletées aux couleurs chatoyantes IZINK DIAMOND de Aladine. Je dois dire que j’en suis vraiment très contente !! J’ai joué avec du doré et du vert, les couleurs sont vives et puissantes, il s’agit de peintures vraiment très belles et faciles à appliquer, au pinceau ou mieux encore, au couteau à peindre sur des pochoirs. Elles ont la consistance d’une pâte de texture crémeuse, avec les paillettes en plus ! 😀

Elles sont vendues prêtes à l’emploi en contenant souple (type Pompote!), écologique et bien pratique côté rangement. 🙂 Elles ne semblent pas du tout sécher, à condition bien sûr de bien reboucher le capuchon après usage (!). Ce qui est génial, surtout avec des produits pailletés .. en général je me méfie, mais là franchement je n’ai toujours aucun problème d’application après plusieurs semaines, la texture est toujours aussi belle et fluide.
De plus, mais je n’ai pas encore pu le tester, elles sont applicables sur tous les supports, comme le bois ou le textile, donc pas seulement sur du papier !!! A essayer bien sûr.

Voici le point de départ de mes cartes .. Pour cette technique, il vous faut du papier blanc un peu résistant, type mixed-media ou aquarelle sans grain de préférence, un pinceau et un petit couteau à peindre, plus un ou deux beaux pochoirs de Noël … Cette peinture s’applique comme une pâte, en maintenant d’une main son pochoir et en « raclant » de l’autre tout simplement la surface du motif choisi sur le pochoir à l’aide du couteau; d’un seul geste et toujours du même côté de préférence, pour une impression parfaite, sans bavures ou « creux » disgracieux correspond à la pointe du couteau !

J’ai donc commencé par jouer avec un pochoir boules de Noël. Ce pochoir n’est pas disponible en boutique, mais vous pouvez le remplacer ou tester l’effet sur d’autres formes, comme des sapins, des étoiles, des flocons etc, le choix de motifs festifs ne manquent pas ! Vous en trouverez certainement à votre gout ICI si vous avez peu de pochoirs (ou pas suffisamment), et envie d’essayer à votre tour ce type de beau fond façon mixed media.

Après séchage de mes boules, j’ai ensuite choisi un petit pochoir étoiles, et un autre de flocons (c’est un ancien pochoir de la boutique, malheureusement en rupture), en alternant les couleurs dorée et verte.
Et même en les superposant comme sur cette boule, tout est possible, vous pouvez très bien mélanger ou superposer plusieurs couleurs pour obtenir différentes nuances !

A présent, je vous montre en détail mes trois cartes. Sur chacune, le fond est colorisé. Je l’ai peint rapidement au pinceau plat doux d’une ou deux couleurs (pas plus), avant ou après application de ma pâte pailletée… Mais attention, si vous peignez par dessus la peinture Izink, les paillettes sont moins visibles !! Et veillez bien à ce que votre support soit sec entre deux applications.

Puis j’ai ajouté des découpes de Noël, ou des images tamponnées, détourées et colorisées, comme ce cerf sur la carte qui suit.

Ou encore des branches de houx, des décorations de Noël…

Matériel utilisé

Pochoir étoiles (Florilèges Design) ‘To the Moon’

Peintures Izink Diamond (Vert et Doré)

Couteau à peindre

Gesso blanc (pour les projections de peinture et mini flocons de neige)

Peinture acrylique, crayons Néocolor II et pinceau à réserve (pour la colorisation du cerf)

Gel médium

Marqueurs Posca blanc et noir

Autres : Pochoir Boules de Noël (Giogiocraft), tampon Cerf (Crafty Individuals), Thinlits Sizzix (ornements de Noël, flocons…), dies Memory box, Florilèges Design, petit tampon « Joyeux Noël et bonne année »

Voilà, j’espère que vous aimez bien ce style de cartes, qui change un peu. Merci de votre visite, de vos commentaires qui font toujours plaisir .. Prenez soin de vous pendant ce confinement forcé, et un petit conseil pour vous faire du bien … créez !!

à très bientôt !

~ Cocofolies

Deux grandes estampes (monoprints)

Bonjour à tous,

A mon tour je vous retrouve en ce début novembre, de nouveau confinée ce qui implique l’annulation de tous mes ateliers. Une bien mauvaise nouvelle pour moi qui suis indépendante.. mais pour vous qui suivez ce blog à distance, sachez que cela devrait me permettre de vous montrer davantage de mes réalisations avec les produits de la boutique !

Je vous propose pour commencer deux très grandes cartes, des estampes. Les fonds sont des monotypes (ou ‘monoprints’) obtenus à l’aide d’une Gelli plate, d’un rouleau à encres et peintures (brayer), et d’un jeu de feuilles naturelles, que j’ai choisi de combiner à des acryliques ici.

Sur mes fonds, j’ai testé (et adoré l’effet et la puissance !!!) de l’encre à alcool Alloy. Ce sont les taches de couleur dorée qui apparaissent ici et là sur mes fonds…

J’ai aussi projeté quelques goutellettes de la pointe d’un pinceau fin, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-après, sur laquelle vous apercevez encore d’autres fonds réalisés suivant la même technique 😉

J’ai eu le temps de réaliser ces projections, car en dehors de leur couvrance exceptionnelle, cette encre à alcool particulière présente l’avantage de sécher beaucoup moins vite qu’une encre à alcool classique… et aussi d’être applicable sur d’autres types de papier que le papier sécifique encres à alcool dit YUPO ! Ce dernier est néanmoins parfait aussi bien sûr.. Vous verrez dans les semaines qui suivent d’autres exemples de l’effet de cette encre dorée, sur papier Yupo justement !

Sur ma première estampe, je n’ai pas résisté à ajouter en haut à droite un petit timbre lapinou, que j’ai tamponné sur une chute de papier aquarelle, colorisé légèrement aux encres Distress oxide, détouré puis collé au gel médium.

Ma seconde grande carte à présent, intitulée ‘HOME’, est une estampe de style naïf que j’ai adoré réaliser, proche du format A4.

Sur mon fond, en plus de feuilles naturelles et acryliques, j’ai également joué avec une plaque de texture en caoutchouc Carabelle Studio (Art Printing): sur mon fond, ce sont les carrés d’écriture embossés à chaud en rouge et orange que vous pouvez deviner au centre; et avec un pochoir qui m’a été offert par une amie artiste. Ce pochoir n’est pas disponible en boutique, mais vous pouvez aisément le remplacer par l’un des nombreux – très beaux – pochoirs fournis par Hélène, car le choix ne manque pas !!

Sur mon monoprint de base, j’ai tamponné en noir à l’encre Archival ma petite maison champignon et placé mon décor. Puis j’ai utilisé un peu de Gesso blanc que j’ai appliqué au pinceau pour la recouvrir entièrement. J’ai pu ensuite la repeindre facilement dans les couleurs de mon choix, puis une fois sèche, la re-tamponner exactement au même endroit en superposant tout simplement ses contours. C’est l’avantage des tampons Clear par rapport au caoutchouc, leur matière transparente permet de superposer les impressions si besoin ! Au final, ma maisonnette se détache et apparaît plus lumineuse que si je n’avais pas utilisé de sous-couche blanche. C’est une technique de création qui permet d’éviter les masquages, ou encore les collages de papiers.

Cette maison champignon féerique provient d’une très jolie planche de tampons Polkadoodles, une des nouveautés de la boutique, j’adore ces tampons !! Il y en a plusieurs d’encore disponibles, toutes plus charmantes les unes que les autres, et parfaites pour les fêtes de Noël qui s’annoncent !

Sur cette estampe, pour les finitions j’ai choisi de mettre tous mes petits cœurs en relief, et en brillant, en utilisant du Glossy accents.

Voilà, j’espère que ces créations dans un style un peu particulier, en mixed-media, vous plaisent … Pour ma part j’ai adoré créer ces différentes estampes (j’en ai réalisé 5 en tout, vous avez un petit aperçu global ci-dessous), que je viens d’encadrer .. Pour info, je pense les proposer ultérieurement à la vente sur mon site, dans la partie Galerie encore en construction ! 🙂

Sur cette dernière estampe, l’effet et la beauté du rendu de l’encre Alloy est encore plus visible !!!

Matériel de la boutique

Gelplate (Gelpress) 12″

Rouleau brayer

Tampons Clear ‘Home Grown’ (Polka doodles), Cling 8 labels – Small animals postcard

Encre alcool Alloy – Gilded

Gesso blanc

Glossy accents

Distress oxide Vintage Photo

Sequins Turquoise

Marqueurs Posca blanc et noir

Merci de votre visite, de vos commentaires qui font toujours plaisir … Je vous souhaite de rester créatif(ve) chez vous, en prenant bien soin de vous.

à très bientôt !

~ Cocofolies

Une page d’art journal ‘Take Flight’

Coucou tout le monde,

J’espère que que vous allez bien et avez passé un été agréable malgré la conjoncture…  en créant tout simplement peut-être de chez vous, à l’abri du virus ?

Je vous propose aujourd’hui une double page d’AJ (Art Journal), réalisée dans l’un de mes livres dédiés. Celui ci est un grand carnet de taille 20 x 24,5 cm, il contient des pages vierges de papier mixed-media de bonne qualité, qui supportent toutes les techniques et médiums sans gondoler, ce que j’apprécie particulièrement.

Mon fond est réalisé aux peintures acryliques, j’ai utilisé aussi de la modeling paste (pâte de texture blanche) que j’ai appliqué au couteau à peindre sur le pochoir #6 d’AAL & CREATE. Elle disparaît un peu du fait de la photo seule malheureusement, comme toutes les parties texturées, difficiles à montrer… mais de près,  elle est bien visible sous le rond et le papillon qui provient de ce très beau tampon Circles Galore de CARABELLE par Birgit Koopsen, un tampon que j’adore !

On voit mieux la texture sur l’image en gros-plan ci-dessus. 🙂

Je l’ai un peu recouverte de peinture, en la frottant et l’estompant tout simplement au doigt.

Et voici mon interprétation, très personnelle, de ce magnifique tampon D’AAL & Create. Il est colorisé aux encres Distress et Distress oxide. J’ai joué avec plusieurs teintes, dans des tons de rose pour ma princesse (Tattered Rose, Tea Dye et Spun Sugar), et de bleu (Faded Jeans et Broken China) et marron (Vintage Photo) sur les ailes…

Les petites ailes seulement sont embossées, j’ai choisi une poudre pailletée Wow!

Tous mes ronds proviennent du tampon ‘Circles Galore’, je les ai imprimés et embossés à chaud sur différents fonds pour avoir le choix des couleurs et des motifs, puis j’en ai détouré et collé quelques-uns au gel médium.

J’ai rajouté aussi quelques chutes de papier encré, tamponné et embossé avec des motifs contenus sur ma planche ‘Take Flight’.

Pour finir, j’ai réalisé au pinceau des coulures d’encre liquide rose et bleu sur la page de droite. J’ai aussi appliqué au cut’n dry un peu d’acrylique noire sur quelques motifs du pochoir #6, avec lequel j’ai eu envie de démarrer cette page.

Matériel de la boutique

Tampons ‘Take Flight’ #367 (AAL & CREATE), ‘Circles Galore’ (CARABELLE STUDIO)

Pochoir #6 (AAL & CREATE)

Poudres à embosser (bleu turquoise, bleu et gris métallisé Zinc, transparente Artemio et platine pailletée Wow!)

Encre Versamark, Versafine Clair Crépuscule

Différents tapis d’encres Distress et Distress Oxide, dans leur boîte de rangement Distress Ink Storage (bien pratique, je vous la recommande !!)

Gel medium mat, pâte de texture blanche

****

Voilà, j’espère que ce style vous plait …  J’espère aussi que cette page vous donnera envie de vous lancer dans l’art journal, si riche et épanouissant, si ce n’est pas déjà fait !!! 😀

Merci de votre visite, de vos commentaires qui font toujours plaisir … Je vous souhaite un beau mois de septembre, avec de belles créations peut-être,

à bientôt !

~ Cocofolies

 

Une carte fun de bord de mer, et son tutoriel !

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien et que vous passez un bel été, créatif peut-être ! ?..

Aujourd’hui, je vous propose une carte estivale, et assez rigolote, qui fait son petit effet !

Je l’ai réalisée selon des techniques assez simples, que j’ai grand plaisir à vous partager. Si vous n’avez pas tout le matériel que j’ai utilisé, vous pourrez aisément l’adapter au vôtre ou à celui de la boutique !

Et si vous vous amusez à réaliser cette carte, n’hésitez pas à la partager avec nous sur les réseaux si vous en avez envie !! (en taguant la boutique #kerglaz ou moi-même #cocofolies :))

Mon point de départ pour cette carte a été trois fonds monoprints faits très rapidement en jouant avec quelques boîtiers d’encres Distress et Oxide, que j’ai retournés et appliqués en tirant des bandes sur ma grande Gel Printing plate. J’ai réduit les marques intermédiaires en passant légèrement mon rouleau brayer au niveau des intersections de couleur sur ma plaque, puis j’ai vaporisé un peu d’eau sur l’ensemble, et enfin j’ai imprimé rapidement un ou deux tampons de texture  (ce sont les petits points que vous voyez en blanc ou en bleu sur ma photo).

J’ai découpé mon fond de carte dans un de ces fonds. Puis j’ai tamponné sur du papier Florence ce couple de petits vieux se précipitant dans l’eau, il s’agit d’un tampon humoristique d’Art Impressions (Swim couple, dans la collection Golden Oldies). Il n’est plus en stock, mais vous pouvez peut-être envoyer un message à Hélène pour lui demander si elle peut vous l’obtenir lors d’une prochaine commande de ces tampons assez amusants pour la plupart.
Sinon, vous pouvez le remplacer par des silhouettes en bord de mer, Chou&Flowers par exemple ont de très beaux tampons de ce style !

J’ai peint grossièrement et rapidement dans des teintes de bleu une feuille de papier mixed-media (ici légèrement texturée, mais vous pouvez opter pour du papier blanc assez robuste, type aquarelle Florence).

Puis je l’ai déchiré à la main en bandes irrégulières, en laissant un peu apparaître les bords blancs du papier, et j’ai placé et collé 4 bandes dans le bas de ma scène.

Dans l’un des autres fonds, j’ai tamponné deux petites chaises de bord de mer, que j’ai détourées, puis placées dans le haut de ma carte à droite, sans les coller pour observer l’effet au préalable.

J’ai légèrement recolorisé mes fauteuils aux encres Distress, et appliqué aussi un peu de Gesso blanc sur mes bandes déchirées et mes chaises.

Puis j’ai colorisé avec les mêmes encres et à l’aide d’un pinceau à réserve d’eau, mes deux personnages.

J’ai ensuite eu envie de rajouter un timbre 😀

Voici le matériel que j’ai utilisé pour réaliser mon faux timbre : masque et pochoir de timbre et rectangle, tampon My stamp #2 et un tampon 8 labels (Carabelle).
J’adore le résultat et je me suis régalée, je pense en faire bien d’autres !!!

Pour commencer, j’ai tamponné une petite image de timbre sur une chute de papier aquarelle.

Puis j’ai tamponné par dessus un cadre festonné aux bonnes dimensions (voir photo ci-dessous). J’ai placé ensuite sur mon image centrale le pochoir rectangle qui s’adapte également parfaitement aux dimensions de ces tampons, pour ne laisser que l’image apparaître. Je l’ai alors grossièrement colorisée, de manière assez lâche, sans craindre de déborder grâce à la protection du pochoir maintenu par un peu de masking-tape.

J’ai ensuite retiré le pochoir rectangle, puis placé le masque intérieur sur mon image, afin de la protéger à son tour des débordements de couleur, lorsque jai choisi de coloriser le petit cadre dans des teintes orangées.  Cela m’a permis de le faire très vite, sans me poser de questions !

Je l’ai collé en haut de ma carte, en le plaçant légèrement sous mes chaises mises en relief dans leur partie haute à l’aide de carrés de mousse. J’ai aussi imprimé un tampon dateur, à cheval sur le timbre et mon fond de carte.

Pour finir, j’ai collé à la colle Glossy Accents quelques sequins, et tamponné un mot à l’encre Versafine Clair beau bleu.

Voici ma carte achevée, après l’avoir matée sur différents papiers unis et collée sur du cardstock blanc :

J’espère que cette carte de saison vous aura inspirée, et vous donnera envie d’en faire à votre tour !

Belle journée et à bientôt,

Coco(folies)

Une carte et des marque-pages aux encres et à l’aquarelle … un TUTO, plus un grand Tag coloré !

Bonjour à tous,

J’ai été bien occupée ces derniers temps, ce qui m’a empêchée de partager jusqu’ici avec vous diverses créations faites avec le matériel de la boutique … Mais je reviens aujourd’hui avec plusieurs réalisations !! 😀

Pour commencer, dernièrement j’ai eu le plaisir d’animer pour la première fois deux ateliers dans les locaux de Kerglaz, dans l’espace très convivial aménagé par Hélène et Nadia pour ces séances de création et de découverte en petit comité que j’apprécie particulièrement. J’y ai passé d’excellents moments et une belle journée, toutes les participantes ont eu je pense beaucoup de joie à découvrir plusieurs techniques de mixed média en ma compagnie, et le plaisir était partagé !

Le matin, c’était un atelier Gel plate, nous avons expérimenté quelques techniques en jouant avec des encres Distress oxide, et Versafine Clair.

L’après-midi, nous avons réalisé ensemble cette carte :

Mon fond est réalisé à partir de Gel medium et d’encres Distress Oxide, le gel est appliqué sur la Gel plate avec un jeu de pochoirs pour un effet de résistance, et les encres sont ensuite frottées à sec sur les fonds imprimés à partir de la plaque de gel (monotypes), prêts à l’emploi. Le papier utilisé ici est un papier blanc aquarelle que je recommande ! Il existe en blocs de différentes tailles, j’ai utilisé pour ma part le format A5, correspondant à la taille de mon fond de carte.

La question de l’application du gel médium et des encres m’ayant été posée, j’ai décidé de modifier cet article pour vous offrir un tutoriel en pas-à-pas… voici comment procéder :

1) Déposer un peu de gel médium au centre de la plaque.
Si votre médium est en tube, presser et déposer 2 ou 3 gouttes un peu espacées directement sur votre plaque de gel.
Bien étaler au rouleau sur toute la surface de la plaque, en fine couche et assez rapidement si possible car le gel médium en couche fine sèche assez vite.


2) Poser le pochoir de votre choix sur la plaque.
Puis prendre une des deux feuilles, et bien presser de la main sur toute la surface de la Gel plate, en insistant sur toutes les zones creuses pour retirer au maximum le gel medium à ces endroits. Soulever la feuille d’un geste rapide, et observez le résultat. Vous devez bien voir l’ensemble des motifs du pochoir en transparence.

3) Retirer alors délicatement le pochoir, puis presser rapidement et assez fort la seconde feuille du plat de la main sur toute la surface.
Retirer votre feuille d’un geste fort.

A ce stade, vous obtenez deux fonds prêts à être colorisés : l’un avec les motifs en positif, l’autre avec des motifs identiques mais en négatif. Laisser sécher quelques secondes si nécessaire avant de procéder à leur colorisation.

4) A l’aide des encres Distress ou Distress Oxide choisies et de votre applicateur d’encres ou Cut’n dry, commencer à coloriser un premier fond  (vous ferez l’autre ensuite, vous pourrez jouer avec vos encres ou vos peintures pour changer !).

Bien frotter à plat et en rond assez longtemps pour bien faire pénétrer les encres, y aller doucement et progressivement… Démarrer par un angle, en partant de votre Craft sheet si vous en avez une, ou d’une simple feuille plastifiée.

5) Changer de nuance dans la partie du milieu, opter pour une couleur vive au milieu pour accentuer les effets de résistance du gel médium (permettant de bien voir les motifs du pochoir). Sur mon exemple, j’ai choisi un rouge corail par exemple.
Poursuivre encore dans la partie basse, sur ma photo, j’ai opté pour des tons de vert feuillage ou olive.
Aux zones d’intersection ou de recouvrement, frotter encore davantage en lissant le papier (toujours dans un même geste doux, à plat et en rond), pour bien fondre les couleurs entre elles et obtenir un joli dégradé.

6) Dernière étape : si vous avez du papier qui supporte et réagit à l’eau (aquarelle ou mixed-media), vous pouvez encore vaporiser ou projeter quelques gouttelettes d’eau. Attendre quelques secondes, puis éponger avec du Saupalin. De micro taches vont apparaître, bien blanches si vous avez été assez patiente ! 😉

C’est de cette manière j’ai colorisé mon second fond dans la foulée, avec un beau dégradé de couleurs évoquant des fonds marins.

C’est ce même fond que j’ai choisi de découper en bandes pour créer des marque-pages, et une petite carte marine que vous pouvez revoir ICI.

Sur cette dernière photo, on voit bien la résistance des motifs obtenue grâce au gel médium. L’image positive est à gauche, et l’image négative à droite.

Je vous montre d’autres fonds réalisés selon la même technique, mis ensuite en couleurs avec des peintures cette fois-ci !

Voici le tag que j’ai offert à Hélène, créé à partir de deux de ces fonds !!! Cet adorable éléphanteau est un tampon Art By Marlene, je l’adore, retrouvez-le ICI.

Sur ma grande carte féérique, j’ai ensuite joué avec des tampons de la marque AAL & Create, que vous retrouverez en boutique, avec d’autres nouveautés.

J’ai beaucoup aimé exploiter ces tampons pour réaliser différents décors et petites scènes, en colorisant tranquillement à l’aquarelle mes images tamponnées et détourées .. ou encore ce die de petite fée qui s’y prête bien aussi (vous en trouverez plusieurs en boutique !) j’en ai fait différentes variantes sur des marque-pages !

  

Matériel sur la carte et les marque-pages féériques
que vous pouvez retrouver en boutique :

Tampons Heart and home, Pixie Dust, Knibs and Mushrooms, Hope (AAL&Create)

Die Posing Fairy

Pochoirs BM03, BM06 (Art By Marlene)

Encres Distress Oxide et peintures aquarelles

Encres Versafine / Versafine Clair

Papier blanc lisse aquarelle Florence

Pâte de texture pailletée Cosmic Shimmer (différents coloris)

Feutres pailletés, masking-tape…

***

Voilà, j’espère que ces créations vous auront plu, et inspiré.

Je reviens très bientôt, avec d’autres réalisations.

Passez un bel été, à très vite !!

~ Cocofolies

Vue sur mer… une carte et un marque-page

Bonjour à tous !

Je reviens aujourd’hui vous partager une carte et un marque-page, sur le thème des poissons multicolores, de la pêche et de la mer, un thème qui m’inspire bien en ce moment… sans doute une envie de vacances bien compréhensible !!!

Pour ces deux réalisations, je suis partie d’une simple feuille de Papier aquarelle lisse ultra blanc, au format A5 ( 15 x 21 cm) / 200g. Vous trouverez en boutique différents formats. Je vous recommande vraiment ce papier, il est excellent, supporte bien l’eau et les techniques humides, et se montre très polyvalent. Il permet aussi le tamponnage et l’embossage éventuel d’images facilement détourées ensuite, en raison du grammage pas trop épais !

Pour faire mon fond, je me suis servie de ma Gel Printing Plate rectangulaire, d’encres Distress Oxide telle que la Fired Brick, et de Gel Medium que j’ai appliqué au rouleau brayer sur un pochoir posé au préalable sur ma plaque, suivant une technique démontrée par Birgit Koopsen, une référence en matière de fonds imprimés à la Gel plate ! N’hésitez pas à visionner ses vidéos sur le site de GelliArts si vous vous êtes équipé(e) en Gel plate + brayer, et voulez découvrir quelques techniques par vous-mêmes…

J’ai choisi un magnifique nouveau pochoir de Studio Light, d’Art by Marlène, que vous pouvez trouver ICI, il est de nouveau en stock !

J’ai joué ensuite avec mes encres Distress en pad, en version classique ou oxide. Après application de mes couleurs sur mon papier, voici un premier fond de carte obtenu (vous en verrez d’autres prochainement, cette technique étant vite addictive ;-). Le gel medium permet un effet de « résist » très intéressant !!

J’ai découpé ce fond en plusieurs morceaux… Et voici le résultat :

 

Sur cette carte, j’ai collé un banc de poissons, qui me restaient de mon projet précédent que vous pouvez retrouver ICI. J’ai tamponné des bulles, de la même planche de tampons Keep Swimming. J’ai joué ensuite avec un feutre Posca blanc pour les entourer, et en rajouter ici et là près des bouches des poissons. Puis j’ai mis un peu de Glossy Accents sur chacune des bulles …

Les textes ‘Le pouvoir des petits riens’ et ‘Vue sur mer’ sont des tampons Chou&Flower, hors stock pour le moment, mais que vous pourrez sans doute retrouver en boutique ultérieurement, ou pré-commander auprès d’Hélène !

Mon marque page est fait sur le même principe… J’ai joué aussi avec mes restes de petits poissons, un losange restant d’une de mes découpes faites au die Diamond Pattern que j’aime beaucoup car il offre de multiples possibilités, et cet adorable tampon Go Fish de AAL&Create !!! J’adore ces petits personnages dessinés par l’artiste Janet Klein … vous en trouverez de nombreux autres en pré-commande sur le site !

Voilà, j’espère que ces réalisations vous auront inspiré(e)s.

A bientôt !!

~ Cocofolies